Ngon!

Comme la plupart d'entre vous le savent, ce sont mes parents qui m'ont rejoint au Vietnam. Ils ont choisi ce magnifique pays pour me voir sur mon périple. De belles retrouvailles quinze mois après mon départ de France. L'occasion de retrouver une complicité familiale et de partager de beaux moments. L'occasion aussi pour moi de poser le vélo et de voyager différemment. Il serait un peu délicat de m’étendre sur les détails de notre séjour. Aussi, j'ai préféré développer ce post plutôt autour de la photographie.

Notre périple commence à Hanoï, capitale du pays situé au nord du pays.

Nous avons par la suite pris le train de nuit pour nous rendre dans le nord, et plus particulièrement à Sapa, avec ses fameuses rizières en terrasse.

Puis Bac Ha et son célèbre marché dominical, où l'on peut trouver un peu de tout, une grande partie des commerçants ayant fait la route la veille pour être présents.

Après cette explosion de couleur, nous avons poursuivi par la route d'Ha Giang qui fait une boucle près de la frontière chinoise. Nous dormons généralement directement chez l'habitant pour une immersion dans la culture des minorités locales.

Nous en avons aussi profité pour un arrêt dans les montagnes du nord pour une randonnée facile à travers les hameaux isolés et les plantations de riz.

Notre exploration nous mène sur le plateau karstique de Dong Van, toujours dans les montagnes du nord, à la découverte des paysages et de la vie locale.

La boucle se fini aux célèbres cascades de Ban Gioc.

Puis nous nous dirigeons vers le lac de Ba Be pour terminer cette escapade septentrionale.

Après un bref passage à Hanoï nous reprenons la route en direction de Cat Ba et la baie d'Halong. Assurément un incontournable au Vietnam. ce lieu magique faisait parti de mes priorités au Vietnam. Un rêve devenu réalité pendant deux jours où le temps s'est momentanément suspendu.

Nous poursuivons notre itinéraire en direction de Ninh Binh, connu pour ses rivières que l'on visite en bateau à rame. La région montre des vestiges de l'ère coloniale et la population est presque exclusivement catholique pratiquante ici.

Puis il est temps de nous rendre dans le sud du pays. Un retard dans l'avion nous fait arriver en fin de journée à la ville d'Ho Chi Minh (Saïgon). Nous pouvons ainsi avoir une première impression de nuit de son centre ville et son architecture de style colonial.

Nous effectuons une visite aux célèbres tunnels de Cu Chi, haut lieu de la résistance vietnamienne durant la guerre d'indépendance. Un retour à Saïgon nous permet pour revoir les principaux bâtiments de jour et d'en visiter certains. Puis nous prenons la route en direction du delta du Mékong. Ce fleuve gigantesque se divise ici en neuf bras, aussi surnommés les neuf dragons.

Ici la vie s'organise principalement autours du fleuve.

Il est (déjà) l'heure des séparations. Nous avons visité une bonne partie du Vietnam, dans une organisation irréprochable grâce à l'agence Dragon Travel. Mais surtout grâce l'impulsion et à l'idée originale de maman, indubitablement pilier central de la famille. Ces retrouvailles ont été un bol d'air dans ce périple. Mais il ne m'a éloigné de mon objectif principal: la Nouvelle Zélande.

A la revoyure!

Je reste quelques jours à Saïgon. J'attends le retour d'une kiné avec qui j'ai pris rendez-vous dans le cadre de mon projet. Van n'est autre que la responsable du département de kinésithérapie de l'université de médecine d'Ho Chi Minh. Elle a fait son master à l'UCL, en Belgique, comme moi, avec qui elle reste en contact et cherche à faire perdurer au maximum les échanges. Elle a désormais pris la responsabilité de développer la profession dans son pays, notamment en termes d'approfondissement de l'éducation et d'élargir les champs d'action des thérapeutes. Elle vise à créer un master au Vietnam afin de faire reconnaître la profession au niveau international, mais aussi au niveau universitaire, ce qui n'est toujours pas le cas en France malgré l'ancienneté de la profession et le développement de la recherche scientifique.

Je prends dans la foulée un bus de nuit pour Da lat, petite bourgade située vers le centre du pays. Très connue et réputée pour son climat tempéré et ses cascades environnantes. Je passe une journée à moto en compagnie de Charlène et de sa maman Nathalie. Elle aussi a rejoint sa fille au Vietnam.

Un autres bus de nuit (16 heures cette fois ci) me mène à la ville de Hoi An. Très connue pour son centre ville historique et ses maisons aux murs jaunes, la ville se visite plutôt en début de matinée si l'on veut éviter les hordes de touristes (principalement chinois) déversées par bus pendant la journée. La nuit des milliers de lanternes sont allumées et donnent une atmosphère atypique à la ville.

Je termine mon séjour au Vietnam avec la ville de Huê. La citadelle et les tombeaux de diverses empereurs en font un centre culturel majeur. Mais je ne peux cacher un faible pour la visite d'un parc aquatique abandonné, n'ayant même jamais ouvert ses portes faute de moyens. Ambiance garantie pendant cette journée sombre parsemée d'averses.

J'avais rajouté Huê à mon programme pour une raison spécifique: La pizza au reblochon d'un restaurant français. Avec un Ricard en apéro, me voilà prêt à reprendre la route. C'est d'ailleurs ce que je fais par le train de nuit qui me ramène à Hanoï. Je retrouve ici mon vélo que je m'empresse de porter au réparateur pour changer mon porte bagage avant, décédé dans un accident à Pékin. Me voilà prêt à repartir pour des contrées inconnues. Je quitte donc le Vietnam accueillant. Mon chemin se porte maintenant vers le Laos, pays du sourire et de la jovialité.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon